Les missions – 2017

PARTENAIRES:
Avocats sans frontières Canada

Le projet Justice,prévention et réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali (JUPREC) à été créer afin de faire respecter les droits ainsi que l’accessibilité à la justice pour les victimes de la crise.

Lors de la mission, des ateliers et formations de groupe ont été conduits pour développer les capacités des AAJ et celles d’organisations de la société civile en ce qui a trait au plaidoyer en faveur de lois relatives à la représentation judiciaire ainsi qu’à la prise en charge des victimes. Particulièrement, la relecture de la Loi relative à l’assistance judiciaire et l’avantprojet de loi sur les violences basées sur le genre.

Louis Moubarak, le chef de mission assisté par l’organisme Avocats sans frontières Canada, devait analyser les besoins en communication et renforcer la capacité des actrices et acteurs judiciaires dans leurs plaidoyers en faveur de meilleures lois.

Les ateliers que comportaient cette missions ont permis de donner les outils nécessaires aux représentants des organisations de la société civile et du projet JUPREC afin d’élaborer un plaidoyer efficace et pouvoir en mesurer son efficacité.

CHEF DE MISSION
Assane Badji
PARTENAIRES:
Association des apiculteurs du Sénégal

Le chef de mission Assane Badji, s’est rendu au Sénégal avec l’Association des apiculteurs du Sénégalpour aider à l’organisation de la fête du miel de Casamance à la Chambre de commerce de Ziguinchor.

Le but de cette mission était de promouvoir l’apiculture biologique comme filière porteuse pour le développement durable de la région, d’apporter un espace d’échange de bonnes pratiques entre apiculteurs et d’offrir des ateliers de formation sur les enjeux d’adaptation auxquels font face les apiculteurs à l’heure des changements climatiques.

Cet évènement se voulait avoir trois objectifs, soit de promouvoir les produits du miel auprès d’un public local ; former et favoriser le réseautage entre apiculteurs locaux et internationaux ; et sensibiliser les jeunes en milieu scolaire aux enjeux des changements climatiques et à leurs impacts sur les pollinisateurs. De plus, cette mission a permis de sensibiliser les participants sur l’égalité homme-femme entre autres.

CHEF DE MISSION
Patricia Castro
PARTENAIRES:
Oxfam-Québec, Montréal
FEDEMUCC, Colombie

La Federación de Mujeres Campesinas de Cundinamarca (FEDEMUCC) est une organisation regroupant 23 associations de femmes entrepreneuses en milieu rural qui désirent renforcer leurs capacités en leadership et accroître leur pouvoir d’influence auprès des décideurs de façon à favoriser l’émergence et la mise en oeuvre de nouvelles politiques publiques municipales mieux adaptées à leur réalité sociale et économique.

Patricia Castro, notre chef de mission, a travaillé avec ces femmes durant un mois en collaboration avec notre partenaire OXFAM pour développer les capacités de la FEDEMUCC en matière de relations publiques. Elle a organisé plusieurs rencontres avec les dirigeantes du regroupement, a participé en tant qu’observatrice à une réunion des représentantes de la FEDEMUCC avec la secrétaire ministérielle pour les femmes et l’équité entre les sexes du département du Cundinamarca et finalement, a donné un atelier en « relations publiques, communication interne et plaidoyers » aux coordonnatrices locales de la FEDEMUCC.

CHEF DE MISSION
John Ludwick
PARTENAIRES:
Equitas Community Leaders, Montréal
Techo, Colombie

Le chef de mission, Maxime Laliberté, s’est rendu au Cameroun à Campo dans le sud du pays afin d’augmenter la viibilité touristique de la région pour que son partenaire WWF puisse ultimement présenter au grand public le potentiel écotouristique du parc et du même coups, augmenter l’achalandage de ce parc national.

Leur partenaire tient aussi a encourager un tourisme responsable qui non seulement améliore la qualité de vie des populations, mais préserve également les ressources naturelles et culturelles des zones où elle intervient. Au Cameroun, une grande partie de la population vit en milieu rural et dépend ainsi indirectement de la nature. Le défi que devait relever l’équipe consistait à présenter l’exercice de l’écotourisme comme une solution de développement économique et social durable, c’est-à-dire orienté vers la préservation des ressources naturelles.

FAITES UN DON