Les missions – 2016

CHEF DE MISSION
Patrick Howe
PARTENAIRES:
UGCPA/BM, Montréal
AFDR, Burkina Faso
APIL, Burkina Faso

En août, Patrick Howe s’est rendu au Burkina Faso pour réaliser un diagnostic des besoins en communication auprès des trois partenaires locaux de l’OEUVRE LÉGER qui participent au projet Innovation et mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA). Les trois partenaires étaient l’UGCPA/BM, APIL et AFDR.

Réalisé sous forme d’entrevues et de rencontres avec les équipes des ONG burkinabè, le diagnostic réalisé par notre chef de mission a permis de déterminer comment les relations publiques pouvaient contribuer à l’atteinte de leurs objectifs organisationnels. Ces pistes de travail serviront à préparer une seconde mission qui se tiendra dans le pays au courant de l’année 2017.

Patrick Howe a aussi élaboré et livré une formation pratique et intensive auprès des ONG afin de répondre aux besoins les plus pressants en matière de communication qui avaient été identifiés avant et au cours de la mission.

CHEF DE MISSION
Karrel Cournoyer
PARTENAIRES:
Oeuvre Leger, Montréal
CINDES, Pérou
Procural, Bolivie

Karrel Cournoyer a travaillé, en partenariat avec l’ŒUVRE LÉGER et l’organisme Cindes au Pérou et l’organisme Prorural en Bolivie. La mission avait pour objectif de réaliser un diagnostic communicationnel interne et externe de ces deux organismes et ainsi contribuer au succès de l’implantation du projet Innovation et Mobilisation pour la Sécurité Alimentaire (IMSA). Ce projet vise à améliorer la sécurité alimentaire et les capacités productives et organisationnelles de plus de 7 000 producteurs agricoles et leur famille.

Les canaux de communications entre les autorités locales, les producteurs (associations et individus) et les intervenants des organismes, les réseaux de commerce et la visibilité et la notoriété des organismes auprès du grand public ont été analysés. Karrel a d’abord analysé les forces et les faiblesses avec l’équipe de ces deux organismes et a fait part de ses recommandations afin d’apporter des améliorations au niveau des outils de communication et les a guidés dans l’élaboration d’un plan de communication afin d’appuyer le projet IMSA.

CHEF DE MISSION
Alain Charbonneau
PARTENAIRES:
UPA Développement International
Union Des Groupements Paysans De Méckhé (UGPM)

CONTEXTE ET ENJEUX

L’union des groupements paysans de Méchké (UGPM) est née en 1985 en réponse à l’évolution du contexte qui rendait de plus en plus rude la vie en milieu rural. La vision de l’UGPM est un développement social dans lequel la dimension économique n’est pas une fin en soi, mais un moyen parmi d’autres de contribuer à l’épanouissement des familles et des sociétés locales. Les principales activités dans le territoire sont l’agriculture, l’élevage, la foresterie et l’artisanat. L’UGPM comprend 89 groupements qui comptent aujourd’hui plus de 5 000 membres, dont 61% des femmes.

L’UGPM intervient dans cinq collectivités territoriales et entretient d’assez bonne relations avec les pouvoirs décentralisés et les services déconcentrés de l’État. Cependant, elle gagnerait à améliorer son image aussi bien à l’interne qu’à l’externe. Autrement dit, comment l’UGPM peut-elle communiquer efficacement en vue de sa promotion politique, sociale, économique en se basant sur les normes et valeurs culturelles de la zone d’intervention?

 

RÔLE DE RPSF

Le mandat de RPSF consiste à appuyer l’UGPM dans la réalisation d’un diagnostic de ses méthodes de communication institutionnelle en vue de promouvoir son image auprès de ses partenaires locaux, nationaux et internationaux, et de renforcer sa légitimité économique et sociale auprès de ses membres.

 

MISSION EFFECTUÉE

Date Chef de mission
Mai 2016 Alain Charbonneau

 

RÉSULTATS

Les membres de l’équipe de l’UGPM ont adopté avec enthousiasme une approche client envers leurs 5 000 membres et accepté de communiquer sans délai avec eux.

Ils ont mis en place une coordination des différents programmes et un système pour alimenter leur communications, à l’aide d’un plan de communication et de divers outils adaptés à leur réalité.

PARTENAIRES:
Oxfam-Québec, Montréal
YWCA-Palestine, Jérusalem

CONTEXTE ET ENJEUX

À la suite de la réalisation d’un diagnostique des partenaires en 2015, quatre partenaires d’Oxfam-Québec dans le Territoire occupé de la Palestine et Israël (OPTI), YWCA, ASALA, TCC et YMCA, ont exprimé le besoin d’avoir un plan de communication. D’autre part, deux autres partenaires, DALIA et RWDS, souhaitent peaufiner leur stratégie de communication.

 

RÔLE DE RPSF

Le mandat consiste principalement à appuyer les partenaires d’Oxfam-Québec à Jérusalem en réalisant à la fois une stratégie et un plan de communication.  Parallèlement à ce premier mandat, il est aussi prévu d’assurer une certaine forme d’encadrement et de transfert de connaissances auprès du Conseiller Technique en communication qui travaille sur place, à Jérusalem, pour Oxfam-Québec.

 

MISSION

Date Chef de mission
Avril 2016 Louis Moubarak

 

RÉSULTATS

La mission a permis à la fois d’élaborer avec le YWCA un plan et une stratégie de communication, tout en procurant du coaching au Conseiller Technique en communication d’Oxfam à Jérusalem afin qu’il puisse accompagner les autres partenaires dans l’élaboration de leur plan et leur stratégie de communication.

PARTENAIRES:
UPA Développement International, Montréal
CIFA (Centre Interprofessionnel Pour La Formation Aux Métiers De L’agriculture), Sénégal

CONTEXTE ET ENJEUX

Association à but non-lucratif, l’une des missions principales du CIFA est de former et d’accompagner les producteurs et les leaders de leurs organisations dans le renforcement de leurs capacités techniques, organisationnelles, stratégiques et de gestion, en vue de tirer le meilleur parti de leur intégration dans un contexte économique et agricole local, national, sous régional et international ouvert et concurrentiel. L’une des manifestations de cette mission est traduite à travers le partenariat Les Savoirs des Gens de la Terre (LSGT) / Projet intégré de développement de l’agriculture et de renforcement des capacités (PIDARC) entre le CIFA, UPA Développement International (UPA DI) et les organisations professionnelles agricoles (OPA) bénéficiaires, l’Union des groupements paysans de Méckhé (UGPM) et la Fédération des périmètres autogérés (FPA); l’ambition étant de faire s’affirmer les bénéficiaires, de les renforcer substantiellement et de leur faciliter la mise en œuvre de projets économiques individuels et collectifs performants, viables et durables.

 

RÔLE DE RPSF

Le mandat consiste globalement à appuyer le CIFA dans la réalisation d’un diagnostic de ses méthodes de communication et de capitalisation pour ses programmes de formation. Les résultats de ce diagnostic devront permettre la rédaction de termes de référence de deux mandats à long terme et de 8 mandats court terme qui permettront l’amélioration de la communication interne et externe du CIFA ainsi que de la capitalisation des produits de formation-accompagnement et des résultats obtenus.

 

MISSION

Date Chef de mission
Janvier 2016 Colette Schwartz, MBA

 

RÉSULTATS

La chef de mission de RPSF, Colette Schwartz, a répertorié les pratiques du CIFA et a réalisé un diagnostic des méthodes de communication et de capitalisation en menant, sur place, plus d’une vingtaine d’entrevues avec les divers intervenants. Le rapport sera rédigé et remis aux partenaires dans les semaines qui suivent le retour du chef de mission. Ce travail est présentement en cours.

CHEF DE MISSION
François Taschereau, ARP
PARTENAIRES:
Oxfam-Québec, Montréal
AESMO, Honduras
ODECO, Honduras

L’objectif de la mission était d’assurer un meilleur développement durable, d’atteindre une autonomie financière pour les communautés locales et de soutenir une meilleure communication.

Pour cela, François Tascherau soutenu par ASEMO et OCEDO ont développé des stratégies de communication afin d’arriver aux objectifs prévus par la mission. Les plateformes de communication ainsi que les médias locaux ont été modernisés et suivent désormais une stratégie.

FAITES UN DON