Les missions – 2013

PARTENAIRES:
Terre sans frontière
AMULTIAGROS, Bolivie

CONTEXTE ET ENJEUX

AMultiagros est une ONG bolivienne qui accompagne la population rurale dans ses efforts de production et de commercialisation agricole offrant expertise, financement et formation.

AMultiagros travaille entre autres avec la fédération des producteurs laitiers de FEPROLEA, un regroupement de 1 540 petits producteurs laitiers indépendants vivant dans la province de Los Andes de Bolivie. Ces familles produisent du lait à plus de 4 000 mètres d’altitude dans des régions éloignées aux conditions climatiques arides et imprévisibles. Leurs terres se trouvent majoritairement isolées des communautés voisines dans des zones sans infrastructure technologique. Afin de mener à terme un ambitieux projet de production et de commercialisation du lait qui permettra à ces petits producteurs d’améliorer leur efficacité et leurs ventes, il est nécessaire pour FEPROLEA d’améliorer les communications à l’intérieur du groupe de producteur, et entre eux et divers intervenants.

L’accès internet et cellulaire est très limité dans ces régions isolées et seulement une petite minorité des producteurs maîtrise le fonctionnement des appareils. En 2014, la population de cette région isolée connaîtra un gigantesque bond en avant alors qu’entrera en service un nouveau satellite qui donnera accès à tout le pays à l’internet et aux télécommunications.

 

RÔLE DE RPSF

Lors de la première mission sur place, RPSF devait aider l’organisme local à bien identifier ses besoins et ses objectifs en matière de communication, puis les soutenir dans le choix des moyens qui leur permettront de les atteindre.

 

MISSION EFFECTUÉE

Date Chef de mission
Septembre 2013 Stacey Masson

RÉSULTATS

Avec la méthodologie et les outils fournis par RPSF, l’équipe locale d’AMultiagros a rapidement cerné les enjeux, rédigé un premier plan de communication interne et externe, précisé les besoins en budget et en ressources. L’objectif premier à l’interne était de former les membres à l’utilisation des outils informatiques afin de leur permettre de profiter du nouvel accès procuré par le satellite à l’internet et aux télécommunications. À l’externe, l’objectif principal était de renforcer les relations interinstitutionnelles et d’augmenter la visibilité d’AMultiagros. En complément, RPSF a aidé l’organisme à préciser le contenu de son nouveau site Web et à créer une première banque de photos, grâce aux quelques 850 photos prises durant la mission. De retour à Montréal, la chef de mission a convaincu de généreux donateurs de faire don, à AMultiagros, de deux caméras numériques de grande qualité qui leur permettront de créer des vidéos et des présentations pour répondre à leurs divers besoins en formation, en communication et en commercialisation.

 

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Photos

CHEF DE MISSION
Anita Jarjour
PARTENAIRES:
Oxfam-Québec
Programme Santé Sexuelle Droits Humains (PROSAD)
Coalition Nationale De Lutte Contre Les Violences Faites Aux Femmes Et Aux Filles (CN/VFFF)

CONTEXTE ET ENJEUX

Les violences basées sur le genre ou VBG constituent un frein majeur au développement dans plusieurs pays.

Au Burkina Faso, à l’initiative du PROSAD (Programme santé sexuelle droits humains), un comité a été mis en place en 2006 afin de réaliser la première campagne nationale Les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles au pays (un mouvement international initié en 1991 par le First Institute of Women’s Leadership). Depuis, un ensemble d’organismes sous la coordination de la Marche mondiale des femmes au Burkina Faso mènent chaque année cette campagne. En 2011, les organisations ont convenu de créer une Coalition nationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles (CN/VFFF) pour mener une lutte concertée contre ces différentes formes de violence tout au long de l’année.

 

RÔLE DE RPSF

RPSF renforce les capacités de l’équipe d’Oxfam au Burkina Faso et de la CN/VFFF en matière de relations publiques, de communications. Selon les besoins identifiés et en tenant compte des contextes culturel, économique et politique, nous partageons les éléments pertinents de la théorie et des meilleures pratiques en relations publiques, notamment par les formations, le coaching, le conseil, les audits et la préparation de modèles adaptés.

 

MISSIONS EFFECTUÉES

Date Chef de mission
Mars 2011 Gabrielle Collu
Novembre 2011 Gabrielle Collu
Juin 2013 Anita Jarjour

 

RÉSULTATS

Depuis l’élaboration d’un premier plan d’action 2012-2014 de la CN/VFFF, il y a eu déploiement  des 16 jours d’activisme ainsi que de la campagne NOUS POUVONS mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles, dans toutes les régions du pays. La dernière mission de juin 2013, a eu pour objectif d’appuyer la préparation d’un plan de communication interne à la CN\VFFF pour pouvoir assurer le flux d’information entre les divers membres du « conseil d’administration » et aussi pour assurer une diffusion d’information continue vers l’externe.

En deuxième partie, un audit sur le terrain de la campagne NOUS POUVONS a été effectué à Fada N’Gourma avec le responsable de la campagne et les nombreux bénévoles associés. Cet audit a démontré le succès que peut avoir une telle campagne avec une communication organisée et ciblée.

 

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Photos
Vidéos

PARTENAIRES:
Solidarité Union Coopération (SUCO)

CONTEXTE ET ENJEUX

Le Programme de Relance en Agriculture et Nutrition alimentaire (PRAN) pour les communes paysannes de Marigot, à proximité de la ville de Jacmel, est soutenu par plusieurs bailleurs de fonds internationaux (l’Union Européenne, l’ACDI, le ministère des Relations internationales du Québec, notamment) qui y consacrent d’importants moyens financiers. Il est essentiel à la réussite du programme d’y intéresser les populations paysannes pour lesquelles il est conçu.

Le partenariat entre RPSF et SUCO vise à renforcer les capacités de l’équipe locale de projet de SUCO et celle de leur partenaire local Cercle Divers (CED) en matière de communication et d’organisation d’événements. Les objectifs spécifiques du projet sont de structurer un événement de lancement efficace et de jeter les bases d’un plan de communication pour les trois années à venir.

 

RÔLE DE RPSF

Par son rôle conseil, RPSF a participé aux démarches d’analyse et de solutions avec l’équipe locale de projets en renforçant leurs capacités à gérer tous les aspects d’un événement à haute portée locale, régionale et internationale pour générer le maximum de retombées. RPSF a renforcé les capacités locales sur les divers aspects de gestion événementielle.

 

MISSION EFFECTUÉE

Date Chef de mission
Juin 2013 Gilles J. Morin

 

RÉSULTATS

La mission a rencontré tous ses objectifs. Avec le soutien de RPSF, l’équipe locale a bien géré tous les aspects politiques et organisationnels afférents à l’organisation d’un événement majeur et un guide de référence a été réalisé par la même occasion.

RPSF a formé l’équipe locale de projets de SUCO et le partenaire local Cercle Divers. Ceux-ci sont maintenant autonomes et en mesure de réaliser d’autres événements de même nature et d’appliquer le plan de communication en soutien à sa mission.

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Article du 8 juin 2013 : « Un lancement réussi pour SUCO en Haïti »

PARTENAIRES:
Oxfam-Québec
Mairie de Sô-Ava

CONTEXTE ET ENJEUX

D’une superficie de 218 km2, la commune de Sô-Ava regroupe une population d’environ 100 000 habitants répartis dans 42 villages, dont la moitié sont lacustres en permanence. Les trois quarts de la population n’ont pas accès à l’eau potable ni à des infrastructures d’hygiène. Il n’y a pas de collecte ni de plan de gestion des déchets. Il en résulte des taux élevés de choléra, de paludisme et d’autres maladies hydriques. L’insalubrité entraîne aussi des problèmes avec la pêche, l’élevage, l’agriculture et le tourisme.

Avec l’appui technique et financier d’Oxfam-Québec, la commune a réalisé un projet pilote de gestion des déchets solides et ménagers comprenant notamment de la formation de groupes de femmes bénévoles, l’installation de poubelles, la distribution d’outils pour la collecte, le tri et le compostage, et des campagnes de sensibilisation.

 

RÔLE DE RPSF

Le projet pilote a été un franc succès. Les villages pilotes sont visiblement beaucoup plus propres que les autres. Les femmes sont très motivées à continuer. La commune de Sô-Ava souhaite capitaliser sur ces résultats positifs et mettre en place un programme à l’ensemble de la communauté. L’enjeu principal est le financement du projet.

Oxfam-Québec et la mairie de Sô-Ava ont fait appel à RPSF pour aider la mairie à élaborer un plan de communication dont le but est de convaincre les bailleurs de fonds de contribuer au financement de ce projet.

 

MISSION EFFECTUÉE

Date Chef de mission
Mai 2013 Gabrielle Collu

 

RÉSULTATS

Les intervenants à la mairie de Sô-Ava et dans les organismes de société civile ont exprimé leur satisfaction par rapport à l’appui offert par RPSF qu’ils ont qualifié de très utile. Ils ont particulièrement apprécié les outils de planification (déroulement, liste de vérification, etc.), le coaching aux techniques de présentation, et les conseils en ce qui a trait aux messages clés et à la présentation aux bailleurs. L’atelier sur le plan de communication a également été apprécié.

 

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Photos

PARTENAIRES:
Terre Sans Frontières
UPISA (Uganda Private And Integrated Schools Association)

CONTEXTE ET ENJEUX

Les jeunes forment la moitié de la population de la République d’Ouganda. Malgré un fort soutien du gouvernement, les ressources consacrées à l’éducation demeurent insuffisantes, surtout dans les régions rurales. Le secteur privé tente de compenser.

La Uganda Private and Integrated Schools Association (UPISA), avec l’appui de Terre sans frontières (TSF) et le soutien de l’ACDI,  a réussi à développer un réseau d’institutions scolaires au bénéfice des populations des régions rurales et démunies.

L’UPISA est confrontée à une situation très difficile. Les besoins de ses membres augmentent continuellement et les ressources financières sont nettement insuffisantes, malgré le soutien de TSF. Faute de ressources, UPISA risque de voir certains de ses membres la quitter et pourrait se trouver dans l’incapacité de remplir sa mission éducative auprès des milieux défavorisés.

 

RÔLE DE RPSF

C’est dans ce contexte difficile que TSF et RPSF ont convenu d’une entente pour réaliser un audit complet de la situation des communications et du financement de l’organisme, afin de jeter les bases d’un programme de relance qui permettra à l’UPISA de mettre en œuvre son plan de développement.

RPSF a procédé à l’analyse de multiples documents, réalisé des entrevues avec les dirigeants des 10 écoles membres d’UPISA et les enseignants dans les diverses régions du pays pour entreprendre la réalisation d’un audit considérant les aspects de la communication et du financement de l’association compte tenu de la conjoncture en cours et ce, en collaboration avec le personnel du Secrétariat de l’association.

 

MISSION EFFECTUÉE

Date Chef de mission
Avril 2013 Gilles J. Morin

 

RÉSULTATS

En collaboration avec le personnel de l’association, RPSF a produit un rapport à son partenaire TSF qui identifie des mesures concrètes pour améliorer les capacités d’UPISA à relever ses différents défis. L’audit a porté sur tous les aspects de la communication, la gestion d’opportunités, le financement et le positionnement national et international.

Outre les applications concrètes suggérées, RPSF a sensibilisé l’UPISA sur sa capacité de se prendre en main pour assurer son propre développement et capitaliser sur les différentes opportunités qui s’offrent à elle.

 

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Site Internet de Terre sans frontières

PARTENAIRES:
L’association Un Enfant, Des Sourires (UEDS)

CONTEXTE ET ENJEUX

« Un enfant, des sourires » (UEDS) est une association caritative créée en 2011 qui parraine cinq écoles situées dans une zone très pauvre du nord du pays. Elle subvient aux divers besoins des enfants, par exemple par des collectes de linge et de fournitures ou par l’organisation de divers évènements pour leur bénéfice. Elle obtient de certains commanditaires des dons substantiels en argent ou en matériel. Elle finance et elle supervise des travaux de rénovation des écoles qui sont plus souvent qu’autrement dans un état de délabrement avancé.

Pour remplir efficacement sa mission, UEDS doit relever plusieurs défis de communication et de relations publiques. Elle doit communiquer efficacement avec le gouvernement et les autorités scolaires afin de maintenir son droit d’accès aux écoles. Formée majoritairement de jeunes urbains éduqués et bien nantis, elle doit surmonter les barrières sociales et culturelles et se faire accepter par les parents pauvres et peu éduqués des enfants qu’elle veut aider. Elle doit convaincre ses commanditaires et la population de soutenir son action par des dons en argent et en nature. Enfin, elle doit savoir communiquer efficacement avec les médias afin de maintenir la notoriété qui lui permet d’atteindre ses objectifs.

 

RÔLE DE RPSF

Les membres d’UEDS ont une compétence certaine en matière de médias sociaux et par leurs propres moyens ils avaient atteint une bonne notoriété dans les médias.  Les contacts établis avant la mission indiquaient des besoins en gestion du changement (faire évoluer les attitudes et les comportements de certains groupes). La mission avait pour objectif de mieux comprendre les besoins de l’association et de former certains de ses membres aux rudiments de la communication. Les discussions sur place firent ressortir la nécessité pour UEDS de formaliser son positionnement afin d’éviter l’éparpillement.

 

MISSION EFFECTUÉE

Date Chef de mission
Mars 2013 Guy Versailles

 

RÉSULTATS

Sollicités de toutes parts pour participer à de multiples projets, les membres ont compris la nécessité de cibler leur action sur un créneau précis afin d’être plus efficaces. UEDS a précisé sa mission, sa vision et ses valeurs.  Ils comprennent aussi les bénéfices pour eux de se doter d’une stratégie et d’un plan de communication et ils ont en mains le matériel requis pour cela. Le chef de mission demeure en contact avec l’Association via l’Internet.

 

INFORMATIONS ADDITIONNELLES

Photos Facebook

FAITES UN DON